Séparation : Protéger ses enfants

Les enfants sont particulièrement sensibles à la séparation de leurs parents, dont le rôle est de les protéger autant que possible, notamment en les rassurant. Les enfants gardent le droit de continuer à vous aimer autant vous que votre ex-conjoint. Les protéger consiste notamment à ne pas les rendre témoin de tensions entre vous deux et à rester à leur écoute quoi qu’il arrive, en leur montrant que vos décisions sont prises en tenant compte de leur bien-être. Les enfants ayant tendance à vouloir arranger les choses entre leurs parents, il convient de rester vigilent quant aux sentiments et attitudes que peuvent avoir vos enfants. Voici quelques recommandations pour accompagner vos enfants à l’occasion de cette épreuve familiale :

Prévenir le sentiment de culpabilisation et d’abandon des enfants

Beaucoup d’enfant pensent à tort avoir une part de responsabilité dans la séparation de leurs parents, surtout s’ils ont assisté à des disputes au sujet de points de conflit les concernant directement, ce qui arrive souvent lorsque les parents ne sont pas d’accord sur la façon d’éduquer leurs enfants, en réagissant différemment à des comportements répréhensibles de leur part par exemple. Il ne faut pas hésiter à leur dire, au risque de devoir le répéter, qu’ils ne sont pas responsables de votre séparation.

De même, beaucoup d’enfant nourrissent la crainte de ne plus être aimé par leurs parents et abandonné : puisque l’amour entre papa et maman s’est arrêté, l’amour qu’ils ont pour moi peut s’arrêter aussi. Ainsi, l’enfant ne doit pas se sentir abandonné par le parent qui part. Rassurez votre enfant, dites-lui bien que vous continuerez à l’aimer comme avant, et qu’il continuera à avoir des relations avec chacun de ses parents.

Rester vigilent à l’expression des enfants

Les parents doivent permettre aux enfants d’exprimer librement ce qu’ils pensent, sans être intrusif pour autant. Les enfants ont ainsi le droit de raconter ce qui se passe dans l’autre maison, sans que ce modus operandi soit critiqué devant eux s’il ne vous convient pas. Ne pas les culpabiliser s’ils passent du bon temps chez ou avec l’autre parent. Leur dire qu’on est content pour eux, sans trahir notre pensée par une gestuelle corporelle inappropriée ou contradictoire.

Permettre aux enfants de rester eux-mêmes

Bannissez les récriminations telles que : “Tu es bien comme ta mère” ou “tout le portrait de ton père”, avec un air réprobateur. Les enfants peuvent penser à tort que pour ne pas perdre votre amour, ils doivent se comporter conformément à ce qu’ils croient que vous attendez d’eux, en cachant quand ils sont chez l’autre parent certains traits de caractères qu’ils peuvent avoir en commun avec vous par exemple. Le risque à terme est qu’ils prennent l’habitude de jouer un rôle et perdent de vue leur propre personnalité. Votre rôle est de permettre à votre enfant de rester authentique.

Aider l’enfant à rester à sa place

Il est parfois difficile de se contrôler émotionnellement avec ses enfants. Il faut bien évidemment les préserver en évitant de s’épancher auprès d’eux, en leur confiant vos états d’âme qu’ils n’ont pas la maturité affective de gérer. Gardez vos ressentiments pour votre meilleure amie, ou votre psy si vous avez la chance d’en consulter un. En d’autres termes, votre enfant n’a pas vocation à devenir votre confident. N’inversez pas les rôles : c’est à vous d’écouter et de réconforter votre enfant.

Rester vigilent au conflit de loyauté

Certains enfants ont tendance à prendre part pour un parent au détriment de l’autre. C’est une posture qui peut même être encouragée par un des parents qui se victimise en essayant de convaincre son enfant que son autre parent a les torts dans la séparation. Cette attitude est très dangereuse pour votre enfant que vous placez dans une position de conflit de loyauté. Votre enfant, pour se construire psychiquement, ne doit pas être placée dans une position à devoir faire un choix entre ses parents. Ce sera à lui de faire la part des choses lorsqu’il sera devenu adulte et apte au discernement nécessaire. Intervenez énergiquement si votre enfant parle mal de son autre parent, en le critiquant ou même en l’insultant.

Aider votre enfant à faire le deuil de la famille unie

La perte d’une famille stable dans un foyer uni engendre souvent un sentiment de détresse chez l’enfant. C’est votre rôle de parent de tout faire pour aider votre enfant à s’adapter à la nouvelle situation. La famille continue à exister en dépit de la séparation, certes différemment, et même dans le cas où papa et/ou maman refait sa vie avec un ou une autre ! Votre enfant a le droit de grandir avec une image positive de ses deux parents; c’est même cela qui l’aidera à se construire psychiquement et émotionnellement.