Rupture amoureuse : comment rebondir ?

Nous nous sommes attachés à l’occasion d’un article publié la semaine dernière (https://cabinet-cdc.fr/uncategorized/chek-up-apres-divorce/) à identifier les différentes phases du deuil d’une relation amoureuse. Nous allons cibler aujourd’hui les moyens qui peuvent aider à se remettre d’une séparation.

Etre bienveillant et patient avec soi-même pour mieux vivre la rupture

Se donner les moyens de se remettre d’une rupture amoureuse commence par prendre soin de soi. Si le deuil est difficile, il peut être utile de mettre par écrit toutes les émotions que l’on ressent pour son ex. Cela permet d’exprimer ses émotions, sa colère, sa peine et de mettre de la distance pour aider à passer à autre chose. Il faut être patient avec soi-même, ne pas hésiter à s’octroyer le droit d’exprimer ses émotions, en pleurant par exemple. Par ailleurs, il faut résister à la tentation de soulager sa souffrance de façon artificielle (alcool, drogue,…) ou en enchaînant tout de suite une nouvelle relation amoureuse.

Faire le bilan de la relation en identifiant son profil amoureux !

Pointer autant ce qui nous plaisait que ce qui nous déplaisait dans la relation, sans oublier de reconnaître sa part de responsabilité dans l’échec de la relation. Cela peut vous aider à vous projeter différemment dans une future relation. On peut peut-être constater qu’une dynamique de nos relations et de nos ruptures se répète. Cela peut être l’occasion de faire le point, de réaliser certaines choses et d’envisager des aménagements. Qu’est-ce-qui caractérise le choix de vos partenaires et des relations que vous établissez avec eux? L’attraction physique? Le plaisir partagé? L’affection, la tendresse, la bonne entente ? L’intensité de la passion ? Les intérêts communs ? L’exclusivité dans la relation ? Le don de soi ? En apprenant à mieux cerner vos goûts amoureux, vous vous épargnerez certainement certaines déconvenues à l’avenir!

 Savoir s’entourer tout en respectant les périodes de désir de solitude; ne pas hésiter à consulter si on ne s’en sort pas !

Après une rupture, on peut craindre la solitude et tenter de l’éviter absolument. S’il peut être bénéfique de se trouver un nouveau groupe ‘appartenance, une association, un club de sport, il est pourtant tout autant nécessaire de ne pas se fuir soi même et de prendre le temps de se retrouver. Cela permet de retrouver sa vraie personnalité et de se reconstruire pleinement pour recharger les batteries. Si les symptômes physiques comme la perte d’appétit, l’insomnie ou le manque de moral persistent, ou si votre humeur ou votre état général se détériorent, cela signifie que vous avez certainement besoin d’être aidé par un professionnel pour remonter la pente : préférerez alors l’aide psychologique aux médicaments.

Le sentiment d’échec laisse souvent place à de nouvelles perspectives car l’être humain est ainsi fait qu’il se nourrit de ses erreurs pour renaître plus fort.