divorce

La résidence alternée des enfants

Dès que tous les enfants d’une fratrie ont atteint l’âge de sept ans, on peut envisager leur résidence au domicile des deux parents en alternance. C’est un mode très fréquent depuis une dizaine d’année, permettant aux enfant de garder un lien proche avec chacun de ses parents, ce qui est préconisé par les psy qui considèrent que les enfants, passés l’âge de la petite enfance, ont autant besoin de leur père que de leur mère.

Les avantages de ce mode de résidence

Dans ce mode de résidence, l’enfant se partage de façon égalitaire entre deux domiciles. Il a été de plus en plus demandé par les pères, de plus en plus impliqués dans le quotidien de leurs enfants, et accepté par les mères qui y ont vu souvent l’opportunité de “souffler” un peu.

Beaucoup de père en effet ont décrit avoir l’impression d’être un parent “secondaire”, un “papa loisir” un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires, tout juste bon à payer la pension alimentaire. Alors qu’ils ont besoin de se sentir parent à part entière, prendre part aux décisions concernant leur enfant et partager sa vie au quotidien (école, loisir, activités de la vie quotidienne).

Cela a permis aux mère de se sentir un peu dégagé des taches quotidiennes plus ou moins ingrates, des inscriptions administratives diverses (école /loisirs), du suivi médical des enfants, appréciant d’être soulagé de la gestion du quotidien une semaine sur deux.

Les inconvénients de ce mode de résidence

Si ce mode de résidence semble juste et équitable en apparence, permettant à chaque parent de vivre aves ses enfants la moitié du temps chacun, cela ne convient pas à tous les enfants. Certains peuvent se plaindre à juste titre de ne pas avoir d’encrage puisqu’ils sont ballottés sans cesse d’un lieu à un autre. Quelle est leur adresse officielle ??? A force d’être déplacés, ils peuvent avoir le sentiment d’être tout le temps entre deux eaux, sans point fixe et de se sentir chez eux nul part.

Ce mode de résidence peut ne pas être adapté également quand les enfants sont trop jeunes, si les domiciles des parents sont éloignés, ou si un parent est trop accaparé par son travail (voir même absent de la maison pour raison professionnelle, confiant la garde des enfants à une nounou ou à un grand-parent) ou encore tout simplement quand les parents ne s’entendent pas.