DEVENIR ACTEUR DE SA VIE (6)

Poursuivons notre réflexion sur la façon de devenir acteur de sa vie en nous attachant aujourd’hui au danger de la recherche de la perfection dans l’action. Selon Paul Valéry, “La perfection est une défense…”. N’agir que si l’on est sûr de triompher! Tout maitriser pour ne rien risquer. Même si le recours à l’objectif de perfection peut se justifier dans certains contextes, un concours d’excellence par exemple, il fait l’objet d’un usage abusif de la part de sujets à estime de soi vulnérable.

Pour devenir acteur de sa vie, éviter le leur du perfectionnisme

Le perfectionnisme peut être stimulant, s’il reste circonscrit, mais il est contre-productif car épuisant s’il est généralisé car il devient une quête veine de protection par l’excellence, une façon de se rassurer par rapport à la peur de l’échec ou de l’imperfection. La fréquence de perfectionnisme névrotique est courante chez les sujets ayant des problèmes d’estime de soi. Le recours à l’hyper-contrôle est une impasse et offre un très mauvais compromis confort/Performance. Attention au cycle “pression-dépression” : action ne doit pas rimer avec pression permanente.

Comment ça se soigne ? Par la mise en place, en thérapie, d’exercices de “lâcher-prise” en commençant hors du champ de ce qui serait une menace trop directe et trop violente sur l’estime de soi. Par exemple, dans la vie quotidienne, on demande au sujet de n’accomplir une tache ménagère qu’à moitié, d’arriver en retard au cinéma… Le patient constate généralement par lui-même que les conséquences ne sont que mineures, voir inexistantes. On va progressivement passer à des exercices mobilisant d’avantage l’estime de soi : inviter des amis sans avoir rangé la maison, sans avoir préparé le repas…

Face à la complexité du monde, il est vain de tenter d’augmenter désespérément notre contrôle et notre performance. Il convient au contraire de s’attacher à cultiver notre estime de soi à l’écart de tous ces leurres : performances, reconnaissances… Lâcher prise sans renoncer à l’essentiel, c’est ce à quoi nous nous attèlerons dans la deuxième partie de la série d’article consacrée à devenir acteur de sa vie en Octobre. Nous allons en effet interrompre cette série pour consacrer 5 articles tout au long du mois de septembre à une question d’actualité qui peut surprendre en période de rentrée : “Et s’il était temps de mettre un terme à mon couple ?” C’est également une façon de rester maître de sa vie.