intelligence émotionnelle

DÉVELOPPER SON INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE (34)

Voyons aujourd’hui les bienfaits de la gestion d’une crise par l’intelligence émotionnelle. Plus une faille psychologique est profonde, plus grande sera la gratification si je fais preuve de résilience face à mes émotions. La crise que je traverse est une fabuleuse opportunité pour grandir, ajuster la connaissance que j’ai de moi-même et retrouver ma véritable identité, qui se cache derrière ma personnalité, véritable masque social qui me permet de vivre en sécurité avec les autres et sans laquelle mes blessures seraient directement accessibles.

Se détacher de ses peurs pour découvrir sa réelle identité

Quand je traverse une crise, je dois prendre conscience du fait que je ne perçois plus de moi-même que la partie de ma personnalité qui a peur. Si je me laisse toucher par la douleur issue de cette crise et que je trouve la patience d’attendre la libération, alors je vais pouvoir avoir accès au cadeau qui se cache derrière. Je vais ainsi découvrir derrière ces différentes manifestations émotionnelles la personne que je suis vraiment. Le travail à accomplir est donc de parvenir à se détacher de sa personnalité pour devenir créatif. Je vais accéder à la version de moi-même la plus élevée que je puisse imaginer et mettre en place les conditions de la réussite de mes projets les plus ambitieux, ainsi que les relations de qualité avec les personnes de mon entourage qui me procureront joie et sérénité. Je vais atteindre cet état de grâce dont je parlais il y a quelques semaines. Face à l’adversité, une prise de distance va s’opérer afin de me permettre de demeurer calme et efficace, même confronté à l’injustice, à la violence, à la terreur, au mensonge ou au jugement. Je vais rester serein face aux situations devant lesquelles la majorité des gens vont paniquer pour leur permettre de retrouver leur calme. Je vais être un recours pour autrui quand il aura besoin de moi car submergé par des émotions négatives.

Comment y parvenir ? En dialoguant avec mes émotions, je vais pouvoir m’en détacher pour être authentique en n’importe quelle situation et vivre enfin pleinement mes émotions. Lorsque je suis triste, je vais pouvoir pleurer simplement et courageusement. Je vais savoir mettre des mots sur l’objet de ma colère sans basculer dans la rage et en respectant la personne qui la déclenche. Si j’ai peur, je vais pouvoir le reconnaître  et y faire face en partageant mon émotion avec la personne qui en est la source. Je vais me libérer des préjugés qui m’empêchent d’aimer sincèrement, autant moi qu’autrui. Je vais m’éloigner de plus en plus du jugement et regarder directement mon émotion avec toute la présence dont elle a besoin pour libérer mon espace intérieur. Je vais aimer l’autre, tel qu’il est, sans condition, même s’il ne comprend pas mon cheminement. C’est une grande chance de pouvoir rester neutre tout en étant accueillant pour les autres, les soulager et leur permettre de conscientiser leurs propres émotions et de voir la situation de manière plus complète grâce à une écoute active et empathique.

L’intelligence émotionnelle m’offre un accès direct et apaisé à mes émotions. Quand une émotion apparaît,  je l’identifie pour l’accueillir, je l’observe pour entamer un dialogue avec elle; je parle avec elle, elle me répond; j’accepte avec reconnaissance le message qu’elle est venue me délivrer. L’émotion est comprise dans son contexte et dans ses relations avec son environnement. Je sais que paradoxalement, ce qui amplifie l’intensité émotionnelle de l’émotion, c’est de tenter de l’ignorer. Je me sers quotidiennement de mes émotions, que je sois avec moi ou avec les autres. Maîtriser une émotion signifie l’observer intensément, la sentir directement, l’entendre dans toute son histoire au lieu de la considérer comme un objet passif, encombrant et embarrassant. C’est tout sauf essayer de la contrôler ou de la cacher, contrairement à ce que nous avons l’habitude de faire. Au contraire, la gestion de l’émotion par l’intelligence émotionnelle permet de retrouver son calme intérieur et de se recentrer sur soi-même pour remobiliser ses ressources et regagner toute son efficacité et sa créativité.

Nous poursuivrons prochainement notre réflexion en voyant comment utiliser l’intelligence émotionnelle pour accompagner autrui.