intelligence émotionnelle

DÉVELOPPER SON INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE (24)

Poursuivons notre réflexion en nous intéressant aujourd’hui à deux éléments clé de la réussite : identifier ses talents et s’enrichir du point de vue des autres.

Identifier ses talents

Y a-t-il une sorte d’insatisfaction en moi qui m’entraîne à chercher ailleurs des réponses à travers les événements qui se présentent ? Je peux vivre cette situation tout au long de mon existence sans comprendre pourquoi je suis dans cette frustration. Mieux vaut questionner mes proches et mes amis pour leur demander ce qu’ils apprécient le plus chez moi. La prise de conscience de mes talents va avoir un impact énorme sur ma vie professionnelle comme personnelle. Je fais un virage à 180 degrés en étant beaucoup plus attentif, à l’écoute des paroles, identifiant les liens existant entre ce que chacun me dit.

Egalement, j’explore les souvenirs de ce que j’aimais quand j’étais enfant, adolescent et jeune adulte au début de ma carrière. Quels ont été ces moments d’épanouissement, de vibration et de joie profonde ? Qu’est-ce qui m’a ébloui, fasciné dans la nature, pendant mes études ou encore au cours de mes voyages ? Si je ne parviens pas à identifier mes talents, si je ne les connais pas ou si je ne les utilise pas, j’ai toutes les chances de ne pas m’investir, de changer souvent de poste au long de ma carrière et même de m’épuiser au travail.

S’enrichir du point de vue des autres

Avant de m’exposer à autrui pour recueillir son avis, je me prépare. Je choisis une posture idéale pour être en cohérence avec mon cheminement. Je commence à bien savoir où je veux aller et je suis très motivé et même passionné par mon projet mais je reste attentif à ce que l’autre peut m’apporter pour éviter de me tromper ou de m’illusionner moi-même, ébloui par mon euphorie. Il ne me reste plus qu’à exprimer ce que je ressens à l’intérieur de moi. J’aime découvrir tout ce que la vie me réserve, je peux expliquer simplement ce qui se passe en moi. Je communique le plus directement et simplement possible en tenant compte de la ou des personnes à qui je m’adresse. Je considère mes paroles comme un don ou un cadeau. Je partage ce qui m’émerveille, ce que j’aime, ma joie, mon désir, ma vision du monde. Je le fais en acceptant qu’autrui ne vibre pas comme moi, qu’il puisse ne pas comprendre ou ne pas ressentir mes émotions.

J’instaure un véritable échange avec autrui, sincère, puissant et respectueux de chacun. J’accueille avec humilité et bienveillance ce que chacun exprime sur moi et sur mon projet. Chacun sera considéré à égalité qu’il ait exprimé une opinion positive ou négative. Je fais preuve d’ouverture d’esprit pour accueillir les critiques constructives sur ma personnalité ou sur mon projet. J’accueille le cadre de référence, l’histoire, la culture, l’expérience de chacun. Je suis attentif à ce qui se passe en moi quand les autres s’expriment. C’est comme si je m’oubliais pour exister ensemble et ne former plus qu’un avec autrui.

Je prends un temps de recul pour faire laisser un peu décanter ce que je viens de vivre puis je reviens sur l’échange avec l’autre. Je confirme mon engagement et j’accueille celui des autres. Je regarde en moi et je vérifie la profondeur de mes intentions. A quelle partie de moi répond mon projet? A une partie autoritaire, pondérée, persuasive, empathique ?.. Est-ce que j’agis librement et en vérité ?

Nous poursuivrons prochainement notre réflexion en voyant comment développer son leadership avec les autres.