intelligence émotionnelle

DÉVELOPPER SON INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE (20)

Développer mon intelligence émotionnelle m’invite à adopter de nouvelles attitudes avec les autres. On va s’y entraîner à travers des situations précises qui émaillent notre quotidien.

FAIRE UNE DEMANDE

La prochaine fois où j’ai l’occasion de demander quelque chose à quelqu’un, je vais vérifier si je suis dans l’exigence ou dans la recommandation. Comme vous vous en doutez, la première posture est à proscrire à la faveur de la seconde. Je ne dois pas paraître trop directif à mon interlocuteur, de façon à lui laisser entrevoir qu’il a le choix d’accepter ou non. De façon générale, la bonne posture à avoir est la sollicitation, plutôt que la contrainte.

FAIRE UN DON

Avant d’envisager de faire un don, je vais d’abord m’interroger sur mon état d’esprit et me demander si je suis motivé par faire plaisir ou si j’attends un compliment ou une reconnaissance particulière en retour. Suis-je vraiment dans une attitude de générosité ? Mon interlocuteur a-t-il le droit de ne pas apprécier ce que je lui offre? Est-ce que j’accepte l’idée que cela ne lui plaise pas sans me sentir rejeté? Le cadeau est-il sensé lui plaire à lui ou à moi ?  Par ce cadeau, est-ce que j’offre ou est-ce que j’impose? Qu’est-ce-que je ressens émotionnellement quand je fais le don ? Est-ce agréable ou désagréable pour moi ? Pour l’autre ? Lui fais-je plaisir à travers ce geste ? Quelle est sa réaction ? Comment s’exprime-t-elle émotionnellement ? Je dois être conscient que la personne qui reçoit le cadeau perçoit mes émotions même si elle n’en n’a pas conscience.

ACCEPTER UN CADEAU

Donner et recevoir sont les actes fondamentaux de la relation entre les hommes. Je vais être attentif à ma manière de recevoir. Qu’est-ce-que je ressens quand je reçois des félicitations, un cadeau ou simplement des salutations chaleureuses d’une personne ? Comme est-ce que j’identifie autrui lorsqu’il me donne quelque chose ? Et quelle est ma réaction? Content? Reconnaissant ? Gêné ? Redevable ?

APPRENDRE A DIRE NON

Il est souvent difficile de refuser et d’assumer son refus, quand on me demande quelque chose. Certaines personnes rejettent la proposition de façon directe sans se soucier de la façon dont le rejet sera vécu. A l’inverse, d’autres acquiescent pour ne pas vexer leur interlocuteur et finalement s’en sortent lésé. Pour rester dans une posture d’authenticité, je vais me préoccuper de ma manière de dire non et porter mon attention particulière sur ce que je ressens et sur ce qu’exprime mon interlocuteur.

Le prochain article sera consacré aux attitudes à adopter pour avoir une relation de couple harmonieuse.