divorce

Créer un espace de dialogue intérieur.

L’intelligence émotionnelle peut être définie comme la capacité à utiliser les messages contenus dans les émotions pour apprendre à mieux se connaître et se comprendre afin d’améliorer sa qualité d’être et de mieux interagir avec les autres. Une émotion est un message que notre corps nous fait ressentir en tant qu’intelligence intérieure.

Créer un espace de dialogue intérieur

Le développement de mon intelligence émotionnelle commence par la prise de conscience que les émotions me donnent accès à une partie de mon être avec qui je vais pouvoir dialoguer. L’intelligence émotionnelle me permet d’être à l’écoute de moi-même pour comprendre ce que je vis en moi-même, à condition que je me laisse le temps nécessaire pour ressentir les émotions que j’ai enfouies avec le temps.

Je peux m’exercer à cette écoute active quand j’échange avec autrui. Si je ne ressens rien, c’est qu’une partie de ma personnalité, très cognitive (mentale), m’empêche de percevoir ce qui se passe en moi. Est-ce agréable pour moi d’écouter une personne parler ? Suis-je réellement dans une posture d’écoute ou dans celle de quelqu’un qui veut absolument s’exprimer ? Or, ce sont bien les émotions qui rendent les conversations animées.

Pratique de coaching :

 J’observe mes sensations les plus courantes, tensions corporelles, contractions musculaires… Je me demande ce qu’elles disent de ce que je vis en ce moment. Je fais le même exercice avec mes émotions les plus familières : est-ce de la joie, de l’inquiétude, de la frustration, de l’angoisse, de la colère ?

 Je ne vais plus rester passif face à mes émotions. En me contactant à elles et à ce qui se passe en moi qui a besoin d’être écouté et compris, j’établis un dialogue intérieur qui me permet d’identifier mes motivations quotidiennes, de me laisser porter vers elles pour envisager de voir mes sources de tension autrement et me donner une nouvelle marge de manœuvre pour apprendre à vivre en paix avec elles.

 M’écouter demande une attention accrue. Je vais choisir un moment propice. Je vais focaliser mon attention sur ce qui en a le plus de besoin, ici et maintenant. Si quelque chose vient perturber l’écoute de mes émotions, je m’interroge sur ce que cela peut bien signifier. Quoi qu’il arrive, j’essaie de ne pas mentaliser mais de rester dans une posture d’écoute inconditionnelle de mon moi intérieur.