Vivre en couple avec un pervers narcissique

Vivre en couple avec un pervers narcissique est un véritable parcours du combattant menant à l’épuisement car il est souvent perdu d’avance. La seule réelle solution pérenne est de le quitter. La difficulté réside dans le fait qu’il a mis votre propre personnalité en veille car vous ne vivez plus qu’à travers lui.  Vous agissez uniquement dans le sens de ce qui lui plait avec la peur permanente de lui déplaire. Le pire est que vous ne vous en rendez pas forcément compte, d’où l’importance de rester en lien avec son entourage qui peut jouer un rôle salutaire d’alerte. C’est d’ailleurs bien la raison pour laquelle le pervers tente de se rendre indispensable et de faire le vide autour de vous : il met en place une relation exclusive avec lui. Voyons d’abord à qui nous avons à faire.

Qu’est-ce-que la perversion narcissique ?

Il s’agit d’un trouble de la personnalité dont l’intéressé n’a d’ailleurs lui-même pas toujours conscience. D’où l’impossibilité de résoudre le problème en entamant un travail analytique avec le pervers narcissique qui n’est généralement pas très enclin à se remettre en question. Selon lui, c’est plutôt sa proie qui a un problème à régler car … elle se rebelle!.. C’est dire le déni dont il peut faire preuve. Alors comment le repère-t-on ? Il peut être très difficile à débusquer car en dehors de sa vie intime, il peut avoir une vie sociale très riche et épanouie, étant donné qu’il est généralement très sociable. Voyons comment fonctionne le pervers-narcissique.

Il est doté d’une grande intelligence le rendant redoutable. La perversion dont il fait l’objet s’explique généralement comme un mécanisme de défense par rapport à autrui. A l’origine du trouble, il y a généralement un traumatisme dont la résultante a conduit l’intéressé à faire passer ses propres besoins avant ceux des autres. Ainsi, il retourne (d’où le mot “per-version”) chaque situation ou chaque dialogue à son propre avantage, étant devenu maître dans l’art de manier le mensonge. L’intéressé est narcissique car il est tourné vers lui-même de façon excessive, ce qui l’amène à être dénué d’empathie,  de compassion pour autrui. Tout est tourné vers sa propre personne dont il est très fier et tout doit fonctionner dans le sens de ses propres intérêts. Car le pervers narcissique est un manipulateur redoutable qui sait déployer énormément d’énergie pour parvenir à ses fins.

 Y a-t-il un profil de victime de pervers ?

Certaines caractéristiques reviennent de façon récurrente même s’il est difficile de dresser un “portrait robot” . La cible du pervers est généralement une personne qui a un potentiel dont elle n’a pas conscience et que le pervers va révéler par la flatterie dont il va l’abreuver constamment. Etant donné qu’elle souffre d’un déficit de confiance, cela va lui donner des ailes. Elle va avoir le sentiment que la relation avec le pervers lui réussit puisqu’elle parvient à dépasser ses limites. Ce sont souvent des personnes pleines d’énergie et de force vive dont le pervers va pouvoir se nourrir. La victime idéale est une personne qui peut manquer de modèle de relation de couple équilibré, qu’elle sorte d’un échec sentimental (divorce) ou ait subi lors de son enfance l’influence d’un couple parental dysfonctionnant.

Comment reconnaît-on une victime de pervers? Elle a perdu toute sa personnalité et ne vit plus que pour satisfaire les désirs de son bourreau. C’est une personne qui s’est éteinte. Vampirisée, elle a été littéralement vidée de sa propre substance. Son sourire a disparu ou s’il apparait en présence de son bourreau, il est feint pour donner le change.

Nous analyserons à l’occasion d’un prochain article comment le pervers s’y prend pour prendre le contrôle de votre personnalité.

 

Cabinet Divorce Consulting