divorce

Comment repérer un pervers-narcissique ?

Il est fréquent qu’on se pose des questions à propos de personnes qu’on côtoie plus ou moins régulièrement à cause de situations qui nous mettent mal à l’aise et nous interpellent. On se demande si la personne ne serait pas pervers-narcissique. Alors comment les repérer pour ne pas se faire piéger ? Parmi les caractéristiques du profil de ces redoutables prédateurs, les 10 traits les plus courants sont les suivants :

  1. Un séducteur hors-pair

Il a scruté votre personnalité et adopte le discours et l’attitude idoine pour vous séduire.

Il excelle dans l’art de se faire passer pour prince charmant attentionné et vous comble comme vous ne l’avez jamais été… jusqu’à ce que le masque tombe et qu’il se révèle progressivement odieux.

  1. Gare aux phases de « lunes de miel »

Dès qu’il vous a déçu et craint de vous perdre, il va revêtir immédiatement son masque de séducteur pour vous faire retomber dans ses filets. Ne soyez pas crédule son discours n’est que manipulation. D’ailleurs, il ne demande pas réellement pardon. Au pire, il peut avouer avoir des problèmes pour tromper votre vigilance; il déclare vouloir changer et vous remercie de la patience et de la bienveillance dont vous faites part à son égard. Mais contrairement à ce qu’il tente de vous faire croire, il ne changera pas. C’est encore un outil de manipulation pour obtenir quelque chose ou endormir la méfiance de la victime. Dès qu’il vous a reconquis, la lune de miel ne va pas durer longtemps. Vous vivez les montagnes russes en permanence car une vie calme et heureuse ne lui convient pas.

  1. L’utilisation de la violence 

Elle fait partie des techniques d’intimidation et d’humiliation que le pervers narcissique maîtrise à la perfection. Les critiques sont permanentes en privé dans un premier temps puis en public (toujours en finesse). Sa capacité à vous dominer devant témoin et à vous faire culpabiliser est jouissive pour lui. Vous subissez de sa part une violence psychologique de plus en plus intense. Vous vous demandez en permanence comment lui plaire, puis quand l’emprise s’installe comment ne pas lui déplaire. Mais c’est un piège cérébral dans lequel il vous enferme car les dés sont pipés par des injonctions contradictoires permanentes. L’objectif est d’atteindre votre équilibre mental.

Prudent, il évite la violence physique lorsqu’il sent que sa victime est sur le point de faire éclater la vérité.

  1. Isoler et diviser pour mieux régner

La victime doit avoir continuellement besoin de lui, le pervers narcissique coupe peu à peu tous les liens qui unissent la victime à ses proches. Sa propre famille est parfois même retournée contre elle. L’isolement est total.

  1. Absence totale d’empathie

Ne ressent ni chaud ni froid en voyant sa victime souffrir et se détruire car il ne l’aime pas. Au contraire, il éprouve même une certaine jouissance à la voir dans la détresse.

  1. Le mensonge au quotidien, pathologique

Il ment en permanence pour se faire valoir, être flatté, admiré et aimé par leur entourage. Il peut même s’attribuer les qualités et succès de sa victime tant sa soif de reconnaissance est grande.

  1. Le double visage

A l’intérieur, la vie privée avec lui est infernale. De l’extérieur rien ne paraît car il reste adorable avec les autres.

Les gens ont du mal à croire le témoignage de la victime qui est souvent considérée comme folle, dépressive voire paranoïaque.

  1. Les déviances sexuelles 

Les demandes sexuelles de plus en plus exigeantes (parfois violentes) et il peut même opter pour le sadomasochisme.

Comme il en a souvent subi étant jeune et qu’il est dénué d’empathie, il est capable d’avoir des relations incestueuses avec ses enfants ou pédophiles avec d’autres.

  1. Très intelligent mais paranoïaque

Il se méfie de sa victime. Si elle veut fuir, il lui faudra beaucoup de prévoyance, de discrétion et ne faire confiance à personne pour l’aider car le pervers narcissique aura sans doute disposé des « espions » parmi ses amis et son entourage. Il sera prêt à tous les stratagèmes pour éviter qu’elle ne lui échappe.

  1. L’attrait immense pour l’argent

Maniaques de l’argent. Sa générosité n’est qu’un leurre ; l’appât du gain est sans limite. Il s’octroie largement les revenus de sa victime afin de la contrôler complètement.

Conclusion :

Soyez vigilent car ces personnes sont de redoutables prédateurs et malheureusement le mal qui les ronge est souvent incurable, le sujet étant dans le déni de sa propre pathologie et généralement flanqué d’un orgueil démesuré qui empêche toute remise en question. La solution ? Il n’y en a qu’une : la fuite.