intelligence émotionnelle

Comment le pervers procède-t-il pour vous asservir?

Un premier article consacré à la vie de couple avec un pervers narcissique ( ) a permis d’identifier cette pathologie et de cibler le profil des victimes potentielles. Voyons maintenant comment le pervers narcissique s’y prend pour mettre en œuvre son entreprise d’asservissement.

Comment le pervers tisse-t-il sa toile?

Première étape : la séduction et l’analyse scrupuleuse de votre personnalité. Le pervers va commencer par s’intéresser à vous afin de vous connaître par cœur, mieux que vous même! Il va ensuite vous faire croire qu’il vous porte un grand intérêt et qu’il est sous votre charme. Il vous place sur un piédestal, conscient de ce que cela va provoquer chez vous qui souffrez d’un manque de confiance en vous. Il ne cesse de vous répéter à quel point vous êtes beau/belle et intelligent(e) et qu’il vous est reconnaissant de le rendre heureux, n’ayant jamais connu pareille extase avant de vous rencontrer. Il va vous habituer à cette dose quotidienne de douceur à laquelle vous allez devenir progressivement accro. L’objectif est de vous mettre en confiance et de disséquer votre personnalité pour identifier vos “failles” et vos manques dans le but de s’en servir pour vous manipuler et vous asservir : le pervers est un vampire de l’amour.

Il va ensuite progressivement introduire dans son discours des bémols à votre merveilleuse personnalité en partant de défauts qu’on vous a attribués, ou que vous avez vous-même “confessés” (caution historique). Vous le trouverez d’autant plus perspicace qu’il vous paraitra clairvoyant et bienveillant. Dans un premier temps, il ne s’agit pas de ternir le tableau idéal qu’il fait constamment de vous mais de cibler quelques petits défauts comme autant de “points d’amélioration”. Vous le prenez très bien car vous avez le sentiment d’avoir de la chance d’être en couple avec une personne qui souhaite faire de vous quelqu’un de meilleur encore.

L’étape suivante est la déstabilisation. L’existence avec votre pervers narcissique va commencer à devenir littéralement épuisante car il souffle successivement le chaud et le froid. On passe ainsi d’une passion amoureuse, dévorante et démonstrative dans laquelle il donne l’impression de vivre de réels moments de bonheur, à des moments très difficiles dans lesquels se met en œuvre son arme fatale : le harcèlement. Le pervers ne va plus vous lâcher. Quand vous exprimez votre désarroi, le mode de communication ou plutôt de non communication (car il s’agit en réalité d’un véritable dialogue de sourd) mis en place par le pervers fait que vous ne pourrez jamais avoir raison, même de l’évidence. Il maîtrise l’art et la manière de retourner les situations en vous accusant des faits à l’origine des conflits au sein du couple. La victime se trouve devant un personnage qui est incapable de se remettre en question. Pourtant elle va tenter encore et encore de lui faire prendre conscience de ses agissements. Même si la victime du pervers tente de faire prendre conscience à son bourreau que son comportement n’est pas sain, c’est peine perdue car il est dans l’incapacité de le reconnaître. De plus, étant donné qu’il n’est pas dans la souffrance, même si parfois il le prétend dans l’unique but d’apitoyer sa victime, il n’a aucune raison de modifier son comportement.

L’étape ultime est l’asservissement. Le pervers va utiliser son ascendant sur vous pour vous contrôler et faire de vous ce qu’il veut. Il va se reposer sur les propres valeurs de sa victime pour finir d’assoir son pouvoir sur elle. C’est la suite logique du processus : vous lui faites suffisamment confiance et vous êtes suffisamment accro à lui pour tout mettre en œuvre pour lui être agréable. Et si vous rentrez en résistance en essayant d’échapper à ses suggestions, l’étau risque alors de commencer à se resserrer. Il va appuyer directement là où ça fait mal en vous faisant comprendre que vous le décevez. Il vous met tellement la pression que vous êtes prêt(e) à tout pour retrouver sa confiance et ses faveurs. Vous cherchez en vain toutes les solutions possibles pour rétablir une certaine harmonie dans votre couple. Vous êtes pris au piège : vous êtes devenu(e) son esclave. Vous mettez tout en œuvre pour lui faire plaisir, vous vous pliez à ses moindres exigences, notamment sexuelles. Les insultes et brimades apparaissent, plus ou moins subtiles ou grossières. L’évolution peut se faire lentement, sournoisement sans que la victime ne s’en rende forcément compte. Elle peut aller jusqu’à se conditionner inconsciemment pour ne plus percevoir que le bon du pervers en occultant immédiatement le mal afin de moins souffrir. La descente aux enfers a commencé car les exigences de votre bourreau vont être de pire en pire, entrecoupées de moments d’apparents apaisements comme pour vous laisser reprendre vos esprits et vous faire espérer que vous pouvez encore vous en sortir.

Vous ne vous êtes rendu compte de rien; le pervers a procédé par paliers étalés dans le temps, en prenant bien soin de valider les étapes les unes après les autres. Si vous vous reconnaissez dans la description du processus qui vient d’être décrit, vous êtes en danger. La seule solution pour vous en sortir est de quitter votre bourreau. C’est un travail de longue allène que nous aborderons dans un troisième et dernier article.